Enregistrer au format PDF

Accueil > ACTIVITÉS ET PROJETS > ASBL EN PROJET > PARTICIPER > ACTIVITÉS > Archives > Élections 2014 (Archives) > Les égalitaires et l’extrême-droite > Lettre ouverte à Amina Amadel, tête de liste à la Région du parti des (...)

Point de vue sur l’alliance technique conclue par le parti des égalitaires.

Lettre ouverte à Amina Amadel, tête de liste à la Région du parti des Égalitaires.

Sur l’extrême-gauche et l’extrême-droite.

samedi 10 mai 2014, par Paul Willems

Hello,

C’est un choc terrible, Amina. Le bon côté des choses, c’est qu’on va parler du fascisme, on va tout mettre sur le tapis, on ne va plus rien faire d’autre. Il est temps qu’on s’y mette. Stratégiquement, ce n’est pas forcément une erreur. L’autre aspect des choses, c’est que tu devras te débrouiller avec Hicham, Hamza, etc.., qui sont des gars formidables, avec Anissa. Moi, j’ai perdu une partie de mes motivations. J’espérais réaliser une union des petits partis de gauche. On se serait senti un peu plus forts. On est déjà tellement faible. Je suis crevé.

J’ai aussi perdu confiance. Je ne me sens pas en état d’aller discuter avec vous, ni vendredi, ni sans doute un jour de la semaine prochaine. Je n’ai plus envie de vous demander, de vous dire l’une ou l’autre chose. Je suis trop fatigué pour faire le programme régional que je voulais faire. C’est beaucoup trop compliqué. Quel est le rôle des syndicats et du patronat dans la nouvelle répartition des compétences ? On se retrouve avec trois Onem. Les programmes existants sont nuls. Et quand je dis nuls, c’est nuls. Du blabla ! On est des arriérés mentaux. En fin de compte, les fachos sont pragmatiques. Pour eux, il faut fonctionner avec ce qu’on a , sans rien savoir, y aller au pif, et faire peur aux gens, les diviser pour qu’ils la ferment, qu’ils se taisent, qu’ils oublient tout, qu’ils croient tout ce qu’on leur raconte, vu que personne n’a rien à leur dire.

Je comprends la colère des gens contre les gauchos qui savent toujours tout, qui ont réponse à tout, qui regardent tout le monde de haut, qui ne sont jamais d’accord entre eux, mais qui, en fin de compte, ne savent rien du tout quand même. Il n’y a pas un gaucho dans ce pays capable de dire trois mots cohérents au sujet de l’égalité... Pas un qui ait une solution à proposer dans aucun domaine, ou alors c’est, sinon la pire qui soit, du moins c’est un vieux machin qui sent la poussière et le renfermé, et qui pose plus de problèmes qu’il n’en résout. La démocratie est un régime pour pays de luxe qui sert seulement à raconter de belles histoires, à arrondir les angles, à cacher la réalité aux gens, à la dire de façon détournée, sans tout dire, en tout cas sans la dire à temps. C’est aussi une dictature à pensée unique des plus intolérantes qui soient quand on ne croit pas à son génie interplanétaire. ON accuse tous ceux qui ne pensent pas comme les autres des pires crimes, et, si nécessaire, on les commet à leur place, et puis on les accuse quand même, et enfin, lorsqu’il s’agit de dirigeants du tiers-monde, on les renverse, on les piétine, on les livre à des foules en colère, ou pas, mais qui n’ont rien d’autre à faire qu’à les éliminer. Tel est le mot utilisé même par des ministres belges. Comme ça on accuse les foules, qui, en fait, débarrassent les dirigeants interventionnistes de gêneurs, de gens qui en savent trop en fin de compte, et on peut continuer à raconter ce qu’on veut, on peut prendre leur place, et causer tant et plus de catastrophes.

Je ne crois pas que les fachos veuillent changer cela. Au contraire. Ils en sont fiers. Ils sont fiers des interventions que leur pays fait dans le reste du monde, des soldats français ou américains qui défendent les intérêts de la France ou des États-Unis. Pour eux, ce sont les seuls intérêts qui comptent. Ils voudraient que tous acceptent ce point de vue, Belges depuis plus de trois générations ou depuis moins longtemps. Comme on a fait accepter la colonisation aux colonisés. Les autres, les gauchos, sont peut-être plus hypocrites comme le dit Nordine [1]. Ils voudraient avoir l’air de ne pas être d’accord avec tout ça, mais profiter quand même de l’aubaine. Pas un d’entre eux n’a jamais proposé de manifester contre l’utilisation par des entreprises belges du coltan du Congo, ou du cobalt, ou d’autres matières premières. Non. Ils manifestent pour l’augmentation des salaires des ouvriers. Pour l’égalité. Les travailleurs ont bon dos. Donc, oui : une alliance technique au nez et à la barbe des gauchos, ce n’est pas forcément commettre une erreur. Même si les gauchos se crèvent pour comprendre ce qui se passe dans ce vaste monde, pour renverser les points de vue établis, pour aller au delà des apparences mensongères, pour rappeler, sans arrêt, en sacrifiant leur carrière, parfois leur vie, des vérités élémentaires sur lesquelles tous ont tendance à marcher. Certains sont morts pour les sans-papiers, d’autres parce qu’ils refusaient le nucléaire.

Il n’y a pas que les gauchos. Il y a aussi toutes les victimes du système, qui se battent et qui crient leur colère, dont vous êtes. Rien de tout cela chez les fachos qui assassinent à tour de bras simplement ceux qui les empêchent de rêver tout haut, d’assommer tout le monde avec leurs aberrations.

Tant qu’à faire pourquoi cependant exclure le parti Islam ? Là, peut-être aurais-tu eu des chances d’être élue. C’était parfaitement possible de faire une alliance technique à quatre. Cela me fait quand même râler d’avoir quand même réussi à exclure un parti. Islam est le seul parti à se retrouver en fin de compte tout seul. Faire une telle chose (une alliance avec un parti comme Debout les Belges), sans en profiter pour inclure ceux que tous excluent : pourquoi ? Mais c’est peut-être cela l’idée, l’objectif ultime.

J’espère que vous continuerez, que vous construirez ce petit parti même sans nous. En tout cas pour l’instant, moi, je n’ai plus la force de continuer.

A bientôt, bise,

 

Paul


[1Nordine Saïdi : ancien dirigeant du parti Égalité (dissous), premier supplément sur la liste Islam.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.