Enregistrer au format PDF

Accueil > ACTIVITÉS ET PROJETS > PROJET DE PARTI ET/OU DE SYNDICAT DES CHÔMEURS > SYNDICAT DES PRÉCAIRES ET DES CHôMEURS > Pourquoi des syndicats de chômeurs ?

Pourquoi des syndicats de chômeurs ?

Lutte des chômeurs

vendredi 8 mai 2015, par Paul Willems

Depuis longtemps, les chômeurs, dans des moments où, à cause des crises, le nombre de chômeurs augmente vertigineusement et leurs conditions d’existence se dégradent, ont entraîné la création de syndicats des chômeurs.

Les grands syndicats défendent avant tout les droits de travailleurs, mais, lorsque des travailleurs se retrouvent au chômage, ils cessent d’être représentés au sein des organes syndicaux, et les syndicats ont tendance à défendre davantage les acquis des travailleurs que ceux des chômeurs. Ils n’ont pas le choix. Il est pratiquement impossible de faire les deux.
S’il en est ainsi, c’est parce que, pour défendre correctement les chômeurs, il serait nécessaire de modifier en partie l’organisation du travail, et donc de s’attaquer de front aux acquis des travailleurs, et il semble impossible non seulement de changer les habitudes des travailleurs, bref celles de la majorité, mais également de déterminer de quelle manière il s’agit de le faire. Modifier ces acquis pourrait en effet avoir des conséquences néfastes sur l’emploi et l’économie. Comment conférer une place aux chômeurs dans la société ? C’est ce que cette société essaie de faire, mais elle se heurte aux acquis des travailleurs et aux privilèges de certains, que servent à défendre ces mêmes acquis. Pour commencer, il s’agirait de distinguer acquis, privilèges, et avantages divers. Mais à force d’octroyer des récompenses, des primes, des avantages divers, les travailleurs finissent par préfère ces derniers à un monde sans chômage... Les inégalités ne font que croître et que rendre le travail plus détestable, et la situation d’une majorité de travailleurs et de chômeurs plus difficile. Les travailleurs s’installent dans un confort factice, appelé sécurité, jusqu’à ce qu’ils perdent leur emploi, ce qu’ils redoutent par dessus tout.
En défendant les acquis de ceux qui ont un travail, donc, les syndicats pénalisent les chômeurs, même s’ils revendiquent le maintien des droits existants.
En effet, les droits de ceux qui ont perdu leur travail, ou qui se retrouvent régulièrement au chômage, ,
C’est pour cette raison que pour certains, il faudrait mettre sur pied un syndicat des chômeurs.
Ou revendiquer une meilleure représentation des chômeurs au sein des syndicats qui ont même parfois tendance à les considérer comme une sous-catégorie de travailleurs, sinon d’êtres humains.
Cette question devrait faire l’objet d’un débat ouvert au sein des syndicats et de la société en général.

La Maison du chômage a l’intention d’organiser un débat-conférence sur cette question. Toute personne intéressée par ce débat, ou même par la création d’un tel syndicat est invitée à se mettre en rapport avec la Maison du chômage ou le Pot à idées intersidéral (think tank associé à la Maison du chômage).

E-Mail de la Maison du chômage : adriendukatanga@yahoo.fr.

E-Mail du Pot à Idée intersidéral : info@leplumitif.be.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.